News > Pourquoi Diablo tient-il une place si particulière dans votre coeur de gamer ?

Pourquoi Diablo tient-il une place si particulière dans votre coeur de gamer ?

Jeudi 19 décembre 2019 à 15h25 par JudgeHype - 36

Cela fait plus de 22 ans que je parle de Diablo sur internet. Si JH a ouvert ses portes en janvier 1998, je le faisais déjà auparavant sur le site de ma guilde, avec un guide de Battle.net que vous pouvez d'ailleurs toujours lire aujourd'hui. Deux décennies plus tard, je le fais toujours avec autant de plaisir, et j'en suis d'un côté le premier étonné.

Pourquoi l'univers de Diablo me fait-il cet effet ? Je pense que cela prend sa source... dans la démo. En 1996, j'avais en effet trouvé la démo sur un CD fourni avec un mag, qui devait sans doute être Joystick ou Gen4 (coucou aux vieux de la vieille). Ensuite, je me suis abonné à l'un d'eux et, ho joie, Diablo était offert avec l'abonnement. Dès que j'ai lancé le jeu, j'ai adoré la musique et l'ambiance, surtout lorsqu'on arrive au premier niveau de la cathédrale.

Je me suis ensuite plongé dans le manuel, qui m'a littéralement scotché. Je l'ai lu plusieurs fois d'affilée et j'ai adoré ce combat entre les Cieux et les Enfers. Cette histoire de démons inférieurs et supérieurs m'emballait bien et l'arrivée de Diablo II m'a forcément comblé, surtout que le jeu s'est bonifié avec l'arrivée de Lord of Destruction, qui a propulsé le titre au rang de légende.

J'ai beau être un fan absolu de World of Warcraft, plus riche en termes de personnages et de rebondissements, je suis toujours un peu plus excité quand j'assiste, par exemple, à une conférence dédiée à Diablo lors de la BlizzCon.

J'aime Diablo pour son histoire très sombre, l'incroyable combat contre Duriel ou les Anciens, l'activation des leviers pour ouvrir l'antre de Diablo, le cri du Seigneur de la Terreur au Sanctuaire du Chaos, l'attaque du Temple de Travincal, les formidables cinématiques de la saga, les failles probatoires que je fais religieusement chaque semaine, ou encore pour la facilité avec laquelle on peut lancer une petite partie pour le plaisir. Je faisais aussi partie des joueurs contents de voir débarquer Diablo Immortal sur mobiles et tablettes. Et que dire de Diablo IV, Blizzard ayant particulièrement soigné son annonce et son contenu. Alors certes, il ne faut pas vendre la peau du druide avant de l'avoir tué, mais ce 4ème épisode sent bon, très bon.

Il n'y a pas une seule raison pour laquelle j'aime Diablo. Elles sont nombreuses et même si on peut critiquer Blizzard pour certains choix opérés au cours des vingts années écoulées, les soucis n'ont pas entaché cette relation particulière que j'entretiens avec Sanctuaire.

Et vous, pourquoi aimez-vous autant Diablo ?

Le manuel de Diablo. J'ai dû le feuilleter 17.000 fois environ.

36 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Statuette Lilith Diablo 4
Devoir lutter contre une menace démoniaque n'est pas gage d'un style de vie détendu, mais vous devez admettre que l'esthétique est superbe !
Diablo: Le Livre de Tyraël
Ce livre comporte non seulement de superbes illustrations, mais également une bonne dose de Lore dédié à Sanctuaire. Le tout écrit par Tyraël, l'archange de la justice et aujourd'hui simple mortel.
Chemise Diablo
Sobre et discrète, cette chemise fait inévitable l'affaire !
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo IV : 191.337 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.