Lyn, Rogue déchue : Découvrez les formidables récits des joueurs de Diablo

De quoi passer le temps au coin du feu
JudgeHype | 26/12/2023 à 16h47 - 2

À une époque lointaine, de nombreux visiteurs étaient inspirés par l'univers de Diablo au point de rédiger des histoires mettant en scène des héros dans des aventures parfois très touchantes. Des centaines de récits 

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez ainsi découvrir le poème La geste de l'Archange signé Akashar. À l'inverse, vous pouvez partir sur un récit nettement plus rigolo avec Le mystère des Aventuriers Disparus, ou le complètement délirant Diablo Match ! Toute l'Actualité cachée de Diablo.

Personnellement, j'avais beaucoup aimé les récits d'Attalante intitulés Lyn, Rogue déchue (à lire ci-dessous) et Autobiographie d'une morte.

En cette période de fête, vous aurez peut-être un peu de temps pour lire ou relire ces histoires dont certaines sont passionnantes.

Bonne lecture ;)

Lyn, Rogue déchue

Il faisait nuit, et d'innombrables étoiles illuminaient le ciel. Un léger vent du Sud agitait les feuilles des buissons disséminés et couchait l'herbe verte au sol, rendant à l'air ambiant la fraîcheur de la nuit. Tout était calme, paisible.

Lyn, debout dans la clairière, contemplait silencieusement le ciel de ses yeux vides et sans expression. La Lune éclairait son visage blafard de ses rayons argentés, faisait luire sa légère armure de cuir bouilli, ses bottes de peau usée. Elle serrait rageusement un arc minable en bois rongé entre ses mains osseuses. C'était la seule chose qui pourrait la protéger lorsque... lorsqu' « ils » arriveraient.

Ne comprendraient-ils donc jamais, ces sauvages ? Depuis tant d'années, elle se battait incessamment contre les mêmes monstres sanguinaires, avides d'or et d'objets magiques. Luttant soi-disant contre le Mal. Ha. Encore une belle expression. Le Mal. Voyez vous ça. Parce qu'ils sont assez sages, eux, pour distinguer le Bien du Mal ? Et se sentent assez importants pour essayer de l'effacer de la surface du globe ? Ils ne comprendront jamais que c'est une quête perdue, pour la simple et bonne raison qu'ils en ont besoin, de ce « Mal ». Trop fiers pour admettre ça.

Elle se dirigea vers un mur proche d'elle, et s'y adossa avant de se laisser glisser jusqu'au sol ; elle sentait dans son dos l'humidité que la dernière pluie avait laissé dans la pierre lézardée. Ainsi assise dans l'herbe fraîche, elle songea l'espace d'un court instant que cette fois-ci peut-être ils ne la verraient pas...comme elle l'espérait à chaque fois. Mais par dieu sait quel sortilège, ils la débusquaient, où qu'elle se cache, et pourtant...elle n'était pas la seule damnée à exterminer dans les parages.

Comme prise de folie, elle cria soudain vers le ciel « Jusqu'à quand comptes-tu me damner ? Ces barbares, sorcières ou autres amazones m'ont déjà tué des centaines de fois ! Et cette fois encore je vais retourner aux Enfers, pour finalement revenir dans ces stupides Plaines Gelées !! LIBERE MOI !!! ».

Elle éclata en sanglots. Les larmes écarlates trempèrent son visage, puis ses mains, son corps...ce sang impur qui emplissait chacun de ses vaisseaux et qu'elle haïssait tant. Ce sang qui coulait dans ses veines depuis qu'elle avait été enlevée par Andarielle, à l'aube de ses vingt floraisons. Elle aurait dû fêter ses cinquante trois ans cette nuit là, mais son visage affichait toujours la même jeunesse immortelle et froide...

Soudain, elle entendit une succession de petits bruits familiers, des petits bruits qu'elle avait trop souvent entendu. Une sorcière venait d'entrer dans la Plaine et activait toutes ses protections glacées et autres sorts électriques. Si elle était arrivée par le Way Portal, elle devait être proche du camp de Bishibosh. Le vieux shaman...il allait mourir encore une fois. Et Lyn n'allait rien tenter pour le secourir, pour la première fois, en plus de trente ans.

Elle avait déjà vu cette scène trop de fois. Sans tarder, elle entendit les premières foudres tomber sur les infortunés damnés qui osaient s'approcher de l'humaine. Le massacre qui allait suivre n'avait rien à envier à une offensive des démons sur un village...

Elle entendit une orbe de glace partir, puis deux, trois, mêlées aux cris des petits Déchus qui tentaient tant bien que mal de fuir l'ensorceleuse. Mais c'était là une vaine tentative puisque la grande dame allait les traquer un à un et les électrocuter, avant de les faire mourir par le gel.

Lorsque les petits démons rouges furent tous à terre, le seul survivant, Bishibosh, appela de toutes ses forces les autres damnés alentour. Lyn entendit ses soeurs Rogues courir à son secours, mais elle ne bougea pas. Elle les vit passer devant elle avec leurs lances de pacotilles, leurs arcs médiocres, semblables au sien. Elles aussi savaient quel combat injuste les attendait. Mais elles étaient tellement aveuglées par la haine qui les consumait qu'elles ne pouvaient faire autrement qu'essayer de tuer cette sorcière...

Lyn, adossée contre son mur, entendait les âmes de ses soeurs s'extirper de leur corps sans vie, n'avait qu'à fermer les yeux pour voir le fantôme vert s'échapper vers le ciel dans un cri atroce de douleur et de haine. Elle imaginait les cadavres gisant à présent autour de la sorcière, et, face à elle, le fier Bishibosh, attendant de mourir.

Elle se leva et s'approcha discrètement, longeant un mur jusqu'au camp. Elle vit l'inconnue. Comme les autres de sa caste, elle avait le teint mat et les cheveux noir jais du Sud. Elle portait de puissants trophées, bagues, amulettes de valeur. L'immense bâton qu'elle tenait entre ses mains était probablement, comme le reste de son équipement, un objet unique et impossible à égaler. Un rictus mauvais déformait ses lèvres et ses yeux fixaient Bishibosh en un mélange de haine et de désir de vengeance.

Elle s'approcha du vieux shaman, et, lorsqu'elle fut à moins d'un mètre de lui, elle lui dit « Tu as bien failli me tuer il y a quelques années, mais à présent...tu vas mourir, en croisant simplement mon regard... ».

Lyn s'assit dos au mur, et se boucha les oreilles. Elle savait ce qui allait se passer. La sorcière allait activer son aura, puis...un éclair descendrait du ciel et frapperait Bishibosh à mort. Elle entendit malgré tout le cri de désespoir que Bishibosh poussa en mourant. Elle savait qu'avant de revivre, il allait être torturé par le Bourreau des Enfers durant deux nuits...et qu'il en ressortirait avec encore plus de haine contre les humains.

Ils ne comprendront jamais, se répéta Lyn. Les humains ne voient que ce qu'ils veulent voir. Lorsque l'un d'eux, seul, sans défense, inexpérimenté venait les titiller...comment résister à la tentation de lui faire subir les atrocités qu'ils enduraient à chaque minute, eux, les damnés ? Avaient-ils déjà été brûlés dans un fleuve de lave, embrochés dans des Dames de Fer, ces humains, avec leurs grands principes sur ce qui est bien et ce qui est mal ? S'étaient-ils au moins demandé pourquoi les damnés agissaient comme ils agissaient ?

Non. De toute évidence, non. Et si certains illuminés ont essayé, ils se sont fait brûler. Mais il fallait se faire une raison : aucun des deux camps n'essayerait jamais de comprendre l'autre.

Lyn vit deux pieds arriver devant elle. Elle ne leva pas la tête, ne sachant que trop bien ce qu'elle verrait. « Alors ma mignonne, on ne se lève pas pour saluer celle qui va te faire mourir ? ». « Je ne ferai jamais cet honneur à un monstre comme toi. ».

La sorcière ne comprit apparemment pas le sens de la réponse de Lyn ; elle eut un rire de dédain, puis lança une nova qui balaya un cercle d'au moins dix mètres de diamètre.

Lyn se sentit partir...sentit son âme se déchirer de son corps. Elle sentit cette douleur si forte et pourtant si habituelle. Un cri s'échappa de sa gorge, un cri de démon, un cri de désespoir. Et elle se jura de tout faire pour que cette guerre cesse...comme elle le faisait à chacune de ses morts, depuis plus de trente ans.

Tags : Diablo 4 Communauté
2 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo IV : 3.087.531 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.