Les mercenaires sont-ils indispensables dans Diablo IV ?

Êtes-vous plutôt un guerrier solitaire ou aimez-vous la compagnie ?
JudgeHype | 03/04/2020 à 10h30 - 27

Les mercenaires font, depuis longtemps, partie de l'histoire de Diablo. Inauguré dans Diablo II, cette fonctionnalité a changé la façon de jouer de nombreux joueurs et je suis persuadé que votre mercenaire de Lut Gholein a parfois vaincu des ennemis que vous n'osiez pas approcher vous-même. Avec Diablo III, les choses ont encore évolué, au point que certains n'osent pas s'imaginer parcourir Sanctuaire sans quelqu'un à leur côté.

Selon que vous jouez à Diablo II ou Diablo III, les mercenaires fonctionnement assez différemment. Dans le second épisode, la force brute d'un Paladin peut être énorme, surtout si vous l'équipez correctement. Par contre, vous devez être très attentif à celui que vous achetez car les aptitudes diffèrent selon le mode de difficulté où il est engagé. Dans Diablo III, vous pouvez plus simplement choisir les aptitudes développées par vos compagnons, lesquels valent surtout par les buffs qu'ils apportent à votre personnage.

Engager un mercenaire, c'est non seulement apporter un surplus d'efficacité à votre héros, mais c'est aussi... se rassurer. Avoir un compagnon de route donne toujours un petit côté sympathique, d'autant plus que Blizzard peut apporter un peu d'humour de part les dialogues qui ont lieu entre les personnages. À ce sujet, on peut dire que les développeurs se sont faits plaisir avec Lyndon dans Diablo III, et certaines discussions peuvent être savoureuses. D'une manière plus globale, les compagnons peuvent étayer le lore en apportant nombre de précisions sur certains événements qui ont eu lieu dans le passé.

À l'inverse, certains joueurs peuvent estimer que cet humour n'a pas lieu d'être dans un univers si sombre et apocalyptique que celui de Diablo. Cet élément pourrait par contre être aisément contourné, en autorisant les joueurs à couper les voix des compagnons dans les options.

La présence d'un mercenaire dans Diablo IV prouverait aussi que le monde n'est pas perdu et qu'il existe encore des gens prêts à aider les autres au péril de leur vie. D'ailleurs, pourquoi ne pourriez-vous pas, pour certains combats, faire appel à deux ou trois compagnons ? Ou alors proposer un mélange avec des zones où il est possible de faire appel à quelqu'un, et d'autres où vous êtes absolument seul ?

Ces mercenaires/compagnons sont-ils réellement indispensables pour Diablo IV ? Je pense personnellement qu'ils peuvent apporter beaucoup d'éléments de gameplay intéressants. Blizzard a cependant des choix cornéliens à faire car ils doivent rester facile d'accès au joueur lambda. Or, une partie des gamers aimerait au contraire que les mercenaires évoluent vers plus de possibilités de personnalisation, avec pourquoi pas un arbre d'aptitudes qui autoriserait des builds nettement plus complexes.

Que pensez-vous de tout cela ? Pensez-vous que les mercenaires sont réellement indispensables ?

Tags : Question
27 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
VERSION DU JEU

Build

0.0.1.23157
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
EVGA GeForce RTX 2060 KO Ultra Gaming
Excellent prix pour cette RTX 2060 !
Samsung SSD Interne 860 EVO 2.5" (1 To)
1 To de SSD à un prix défiant toute concurrence :)
MSI AMD Radeon RX 580 Armor 8 Go OC
Boostez votre PC avec cette excellente carte graphique à bon prix
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Ne pas manquer
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo IV : 311.745 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.